Être et avoir été, naître pour pouvoir téter.

feux

Je dessine un cercle dans le sable, premier acte de civilisation.
Ce cercle, c’est le monde, c’est le soleil et la lune, c’est la ronde des saisons, c’est le sein de la femme et son ventre qui saigne, c’est les bras dont j’entoure ceux que je protège, c’est la muraille que je dresse entre nous et eux. Mais ce cercle dans le sable est avant tout cela le lieu où allumer la flamme. Il y a tant de rêves à nourrir, à réchauffer, à réaliser, à trahir.

J’ai tracé le cercle d’un doigt, l’ai entouré de pierres, y ai invoqué la lumière : un astre de main d’homme, premier acte de civilisation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s