Aux éditions Flemmarion, je précise.

Après m’être douché dans la salle de bains attenante à la chambre, je m’assis sur le bord du lit, le matelas était légèrement trop ferme à mon goût, et me laissai tomber en arrière, rabattant la couette du côté opposé jusqu’à mes aisselles, la partie supérieure de mon corps adossée à de volumineux coussins, la sensation inattendue d’être allongé et emmitouflé dans une épaisse couette en plein mois d’août, à Lyon, dans une chambre contemporaine équipée d’un climatiseur à haute propulsion, bien que malgré tout, l’envie d’une bière bien fraîche m’étreignit le gosier, moins pour me désaltérer que pour marquer le coup après les sept heures trente de travail, une bécasse ou Grimbergen blanche, ou pourquoi pas une bière locale, ninkasi, je réfléchissais désespérément à ce que j’allais faire, quelle activitée, la lecture au calme, une balade en ville, aller au restaurant, mais je ne parvenais pas à me décider – je semblais déterminé à ne rien décider sur un coup de tête – et je me résignais à l’immobilisme, mon corps fatigué étendu sur un matelas légèrement trop ferme à mon goût, jusqu’au moment où ma Femme entra brusquement dans la chambre avec la ferme intention de m’emmener faire un tour à l’extérieur sans pour autant avoir choisi au préalable si on se dirigerait vers la plage, un restaurant, ou le vieux port, j’enfilai un short et un tee shirt en marmonnant quelque chose d’incohérent au sujet des climatiseurs – avec la vague idée d’accuser l’ère moderne de dénaturer les sensations climatiques d’une région -, j’obtins bientôt l’approbation de ma Femme qui ne voulait pas entrer dans d’interminables discussions, elle me prit plusieurs fois par les épaules pour m’encourager à avancer, ou me pousser énergiquement vers la porte, jusqu’à ce que nous nous retrouvions tous les deux hors de la chambre polaire, dans un long couloir qui débouchait sur un grand salon lumineux à l’architecture contemporaine que nous traversâmes en nous tenant par la main, direction : on verra bien.

pay

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s