La plupart du temps, ce que nous faisons ne rime à rien. On a inventé la poésie pour essayer de compenser.

Chaque voyage dans la ville d’autrefois me laisse cette douloureuse nostalgie, le souvenir d’un temps où ma parole était libre et impliquée, où je pensais le monde, avec quelques autres, le lundi soir. J’avais l’illusion de pouvoir dénoncer les absurdités, et que quelqu’un entendrait. Je croyais sincèrement que nos réflexions étaient le début d’une pensée politique nouvelle, éthique et citoyenne. Riez, riez… J’ai eu cette jeunesse enflammée, qui maudit les dérives et les politiciens corrompus, et vote après avoir soigneusement lu et comparé les programmes de tous les partis. Est-ce pour cela que ces dernières semaines, je ressens aussi violemment les profondes crises que nous traversons ? Ou parce que mes choix de vies font qu’aujourd’hui, je ne prends plus part aux débats, et ne suis d’aucun parti ? Hier, sur les routes d’Uchon, je redécouvrais le paysage.

Autrefois je trouvais étonnant, ce contraste, entre qui travaille et qui rentier, entre qui patiente pour s’acheter un vélo, et qui reçoit tout sans même argumenter.

Mais cela m’éloigne…

sho

La nostalgie d’hier, dans le soleil du printemps renaissant, avec ce quelque chose d’abrupt, de violent. L’arbre sans feuille mais qui verdit, colonisé par la mousse. Est-ce le souvenir de ces routes incessantes, le vendredi venu. Nous avions le vent doux, et l’âme vagabonde. Je serrais la main de ma compagne de route. Il est temps, comme un long chemin vers soi, de redevenir celui qui vit, plutôt que celui qui voit. Le monde ne se soucie pas de nous, nous pouvons tout. Silencieux, discrets, nous sommes libres, les invisibles qu’on ne remarque pas. Les heures rétrécissent, et nos rêves s’affinent. Plutôt que de nous trouer l’estomac, prenons la route, le bateau, l’avion et quittons ce monde-là. Explorons les ailleurs, sans plus souci d’aucune loi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s