Une femme, il faut l’enrober de compliments quand elle est habillée pour pouvoir la dérober…

Nous avons mangé comme des rois. Le vin m’a donné cette ivresse légère qui libère des tabous. Vous m’avez souri à table, délicatement caressé le genou au dessert, et embrassée dans l’ascenseur. Nous sommes entrés dans cette pièce vide, passablement excités.

Elle me trouvait trop gentil. J’avais la main sur le coeur, elle la voulait sur son cul.

C’est étonnant comme certains personnes vous marquent. Elles laissent une trace indélébile dans notre âme pour ne plus nous quitter. Il suffit de croiser une photo et on se sent avec elle.

tcho
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s