Je dis n’importe quoi, mais pas n’importe comment, ce qui est déjà un but en soi.

6dc1362485f9b9799bb5000222ea5fb0Un matin, un café, une journée…
Je me souviens d’un matin, c’est le jour d’après, ça je le sais, je me réveille et un vent terrible souffle dehors, il a neigé, tout Lyon s’est transformé en un duvet blanc, doux et onctueux, comme pour marquer ce jour d’une pierre blanche. À l’abri des grandes routes rugissantes, je marche au rythme des craquements de la neige sous mes pieds. Crron crron crron. Je me sens réconforté sans que je puisse expliquer la raison de cette plénitude.

Un matin, un café, une journée…
Je me souviens que le soir de ce jour, j’essaie de m’endormir en pensant au lendemain matin, quand sa cuillère tintera sur les rebords d’une tasse de café, que l’odeur du café pénétrera insidieusement dans ma cuisine, et que le son lointain des informations craché par la petite radio de la cuisine me parviendra tout juste, magma de paroles inaudibles, de bruits indefinissables, et de senteurs nostalgiques, elle, assis sur un tabouret en bois, et moi, les oreilles bouchées par l’angoisse que tout cela ne soit qu’un rêve.

Un matin, un café, une journée…
Je me souviens avoir fait de la cuisine avec un pote, on orchestre une organisation de week end au rythme des bulles qui éclatent à la surface de la sauce bolognaise sur le feu. Bloup bloup bloup.

Enfin ceci est une autre histoire…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s