Peugeot 208 VTi 82 ch

Depuis quelques années, la course à l’économie ou l’écologie (à vous de choisir) change la donne du monde automobile, A force de réduire la cylindrée de leurs moteurs pour consommer moins, les constructeurs finissent par se radicaliser. Et amputer des cylindres entiers !

Ainsi, pour ce bloc à essence d’entrée de gamme ( 1.2 L de 82 ch), la récente peugeot 208 ne compte que trois cylindres sous le capot. Une architecture jusqu’alors réservée à de frêles citadines…

Pour avoir testé, l’entrée de gamme 208 sur les fabuleuses routes corses (sur 1200 Km), il y a du bon et du mauvais concernant l’agrément de conduite. Par rapport à son aïeule la 207, la 208 à beaucoup maigri, plus légère. Le poids à vide est donc contenu sous la tonne, et aide ce modeste trois cylindres à procurer des performances suffisantes.

gallery_image_1085_image_fr.jpg

En ville, j’étais même surpris par la souplesse du bougre : les accélérations sont vivantes, et laissent penser que le moteur est plus puissant. Une fois sur la route, le sourire s’éteint un peu : cette bonne santé provient d’un accélérateur très sensible qui, même à mi-course, semble ouvrir à fond le papillon des gaz.

Lors d’un besoin de puissance, les relances déçoivent davantage, et il devient nécessaire d’évoluer à haut régime pour doubler efficacement. Rien d’étonnant vu la puissance cela dit, et la 208 reste plus vive que l’ancienne 207.

b80f357574537.560adc72528cf.jpg

Pour ne rien gâcher, la sonorité du trois cylindres est peu trop présente dans l’habitacle. Sur autoroute et malgré un étagement de boîte assez court (le moteur tourne à près de 4000 tr/min à 130 km/h), la 208 est assez bruyante. Alors pour les longs trajets…c’est pénible.

S’il semble impossible de tenir les 4,5 l aux 100 km annoncés, il est envisageable de tabler sur 5,8 l aux 100km sur parcours mixte, à condition de garder le pied léger. Reste un défaut, assez usant au quotidien, et surtout sensible aux abords des villes : dans une circulation en accordéon, la voiture génère des à-coups à la décélération puis à la réaccélération à faible allure. Un problème que ne connaissent pas les 207.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s