Michelin Wild Run’R 1,40

Je me définis comme un sportif non sado-maso concentré sur une valeur menacée: la santé physique et mentale. Rien de ce qui est proposé aujourd’hui dans les sports sous licence ne ressemble de près ou de loin à mes aspirations de loisirs, d’adrénaline et de nature.

Alors parlons Vélo.

Pourquoi transformer un VTT en vélo de route ?
Les usages se modifient en fonction des besoins… Plus de kilomètre en ville (bitume) que de hors piste. Alors passage au stand pour chausser les slicks.

A
http://velo.michelin.fr/pneus/michelin-wild-run-r#desc
Pneu idéal pour s’entraînement sur asphalte en VTT. Ce pneu doit être monté avec une chambre à air MICHELIN C2 (ou équivalent). Dimensions 26 x 1.40 (35-559) –  420 g

Un rendement de fou, le pneu gonflé à bloc 3 bars pour ma part ce qui est pleinement suffisant  – maxi 6 bars d’après les inscriptions sur le flan du pneu –  on sent toutes les aspérités de la route mais quelle plaisir sur route sèche et bitume lisse !
Ca avance presque tout seul, on garde une inertie importante et il permet d’atteindre d’excellente vitesse, ça défile vite.

B

Au premier tour de roue, la différence est pleinement notable, plus de résistance des crampons des pneus All Mountain et la distance en roue libre est nettement allongé.
Attention cependant sur route humide, le pneu étant entièrement lisse, il n’y a aucune accroche sur le bitume mouillé, gare aux dérapages, quoi que c’est assez amusant… Sauf en cas de freinage d’urgence. Le pneu semble avoir une bonne résistance, une bonne tenue malgré les très mauvais traitements de ma part.

C

Bien souvent en dehors du tapis d’asphalte, le pneumatique n’absorbe aucune vibration, la suspension saute et déséquilibre l’ensemble du vélo proportionnellement à la vitesse. Mes coudes s’en souviennent encore.

Je souhaite à tout le monde, même à mon pire ennemi, de connaître d’une façon ou d’une autre le sentiment des heures et des jours qui suivent. On parle d’être « hors du temps » et ce n’est pas une image, je me souviens d’être sortie de ma bulle, à plusieurs reprises, en étant incapable de dire s’il s’était écoulé une heure ou cinq. J’allais dire que ce sentiment est sans doute celui qu’on expérimente aussi en dessinant, en jouant ou en se baignant…

Publicités

Une réflexion sur “Michelin Wild Run’R 1,40

  1. Pingback: Faut-il sauter le pas : de passer chez les assistés du pignon ? | Ca glandouille dur par ici !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s