Pas de slogans, des images. La vie hors cadre.

C’est parti pour un petit exercice de style défouloir, regonflé à bloc que je suis par les quelques « Bonnes » répliquent que j’entends sur mon lieu de travail.

En face de moi, c’est l’urgence, une dame vient d’appeler le 16 ou le 18, 1 litre d’hémoglobine sur le bitume entre le feux rouge et le passage piéton. La grosse quinquagénaire devait rentrer chez elle. Maintenant, il faut envoyer une voiture, un gyrophare, le brancard, une hache, un cercueil.

2526yTDkM1styf9co1_500.jpg
C’est le moment où je reçois un imessage avec un collant filé sous une jupe trop légère pour cette saison, on ne voit pas très bien, mais je sais que c’est ça. Rien d’érotique à première vue, mais l’upscaling est déjà en marche. Ma libido explose depuis les grand froids et le manque de sport en plein air. Tout ce qui ne peut pas s’asseoir sur ma bite n’a plus aucun intérêt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s