Tout ce délire sur les bienfaits du sport quand une bonne libido suffit largement à maintenir ton corps en forme…

J’ai embrassé cette demoiselle et j’ai aimé ça. Ou plutôt, elle a fondu sur moi au moment de me laisser dans l’entrée de la villa Syracuse. elle s’est penchée, épaules fines, grande et cou féminin. Elle a pris ma bouche et j’ai aimé ça. Elle a mis la langue sans se poser de question. Je lui dit « doucement » et elle a aimé ça. Elle s’est redressée et m’a regardée en souriant. elle a aimé. elle a recommencé plus doucement et j’ai encore plus aimé.

Je suis montée chez moi. Plus tard, elle a enlevé sa robe sans se poser de question. J’ai enlevé ma chemise d’un seul coup. J’ai ouvert les rideaux, je voulais voir son corps. J’ai aimé son corps, tout de suite.
Elle a gardé ses dim-ups. Elle a adoré ça. Franchement. Aucune timidité dans ses gestes, de l’envie, beaucoup de douceur, de la force et de grandes mains, très belles, puissantes. Un grand corps élancé, des jambes qui me serrent la nuit. Une femme bien faite, du muscle sans trop, des courbures fines, des fesses de statue: un piège pour mes yeux… J’ai senti son cou, ses bras, sa chevelure brune. J’ai aimé au point où je suis partie hors-piste directement. J’ai laissé tout voguer sans contrôle. On a aimé ça. J’ai perdu toute discrétion, j’avais pas prévu tout ça, j’avais perdu l’habitude d’une femme qui aime pour de bon. J’ai essayé ça de nouveau et je ne peux plus m’en passer.

ezre.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s