Ma dénégation.

07h40.
Une 307 break verte s’arrête à ma hauteur dans la nuit, un collègue me propose de m’emmener au bureau, l’odeur étouffante de cette vieille voiture me prend à la gorge à peine mis les pieds sur son tapis de sol. Odeur moite de transpiration, humide et piquante comme un vestiaire de gym une heure après le passage des joueurs, odeur imprégnée dans les tissus Peugeot qui fouette comme la pluie, à en plisser les yeux.
Une longue journée qui débute.

Mes réunions se passent aussi à porte clause désormais, ça sent la restructuration, c’est là qu’on devrait bientôt me demander de pousser quelqu’un dans l’escalier pour prendre sa place.

Dans le service communication interne, le club des cadres s’installe et il ne manque généralement que quelques audacieuses étudiantes ou stagiaires pour retrouver la clientèle typique d’un bar à hôtesses. Dans mon étage, que des mâles entre 40 et 60 ans, tous prêts à froisser du costume noir à rayures pour bouffer de l’oeil le moindre cul féminin de passage aux toilettes ou à la machine à café.

Moi je joue au Professeur avec les nouvelles recrues, les culs qui passent ont généralement 5 ou 10 ans de trop pour moi. Ces moments de dénégation n’ont pas de prix.
tumblr_mfe28waHs91s0j1vpo1_500.jpg

Dénégation : Fait d’énoncer une pensée, un désir en niant son contenu ou en ne le reconnaissant pas pour sien. (Il s’agit pour le moi de prendre conscience intellectuellement d’une partie du refoulé [représentation] tout en maintenant dans l’inconscient l’affect qui lui est lié.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s