Le deuxième café, je le choisis comme le deuxième orgasme : un peu plus long, un peu moins fort, mais riche de saveurs.

On devait normalement prendre un verre mais à peine entrée, elle se mît à s’allonger sur le lit.
Assis dans mon coin je ne bougeais pas, je voulais voir ce qu’elle allait faire. Si elle allait attendre ou agir. Elle releva la tête et commença à me fixer avec ses yeux noirs perçants, en mode félin. Je crois que c’était comme pour m’inviter à la rejoindre alors c’est ce que je fis.
J’étais là tout près d’elle et j’effleurais sa bouche comme toutes autres parties de son corps. C’était même mieux que la baise. Lécher son odeur, sentir sa poitrine, dessiner ses hanches, la plaquer contre soi.

C’était même mieux que la baise.
Mais elle était là pour ça.

tro
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s