Papillons dans le ventre ? Moi je ressens tout un zoo quand je te vois.

Du bout des doigts, j’arpente les étendues de sa peau, une vastitude à échelle humaine. Grains de beauté, imperfections, cicatrices : je les découvre, je les apprends, je les nomme, je les relie. La voilà constellée, et moi, astronome d’un ciel intime où lire le destin de mes désirs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s