Il fait un froid de connard.

Lundi : J’ai le teint fade et l’humeur noire, les yeux marron banal, la peau définitivement teinte chair, même pas un petit sursaut hâlé. Je suis d’une banalité déconcertante. J’ai le complexe du miroir, le réfléchissement monotone, la gueule désespérément neutre. C’est Lundi !

Mardi :  Je me suis fait défoncer par un con qui n’est pas aimé dans son secteur. Je me félicite, je ne serai donc pas associé à ce con et même au contraire, je serai valorisé.

Mercredi : Nous avons parlé de la nouvelle affiche du film de Gaspar Noé, impatient de voir ses vices et autres folies comiques, familiers voire vulgaires.

Jeudi : Une brune mettant en scène ses charmes, mais sans intelligence, a tenté de me faire croire des trucs alors que ses deux bons potes m’avaient déjà dit de ne pas perdre son temps. j’ai conclu cette échange en me disant : « C’est fou ce que le cul peut faire faire parfois ».

Vendredi : Avoir raison sur la qualité de certains avant tout le monde est un handicap. On est pointé du doigt comme médisant, puis on n’est pas reconnu pour avoir eu raison. Sauf par les vrais gars, les justes.

Samedi : Voir le sourire de mon amour après notre soirée au calme et se dire que tout va bien.

 Dimanche : Loin du bruit de la ville. La Tournette – Haute Savoie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s