Je dors 8 heures par jour. Et 8 également la nuit.

Je regarde le skateur un peu ridicule avec son jean qui lui tombe sur les chevilles, qui se débat dans le Rhône qui vient de déborder sur le quai, je regarde le tsunami qui recouvre bientôt le skate park et tous ces analphabètes chevelus qui se noient en pépiant comme des moineaux. Seul leurs cheveux et leurs skates surnagent. Et puis je me réveille en sursaut, j’ouvre les yeux et je pose un sourire carnassier sur mon visage en pensant au doux rêve que je viens de faire. Pour vaincre l’insomnie, j’essaie de compter  les skaters morts mais ça ne marche pas vraiment. J’entends le souffle du vent sur les pont de lyon. Je compte les feuilles qui tombent des arbres, enfin le réveil. je regarde ton visage et l’émotion sur tes lèvres. les heures défilents, je file au bureau…. en longbaord.

fo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s