J’ai décidé de me lancer dans la littérature. Apparemment ça n’a pas l’air de faire plaisir au libraire à qui j’ai défoncé trois rayons.

On s’est déshabillés, on a ri, nos mains ont ripé, on a cherché des capotes. C’était fougueux. C’était fort. On a eu chaud. On a remis ça, plus tendrement. Et puis je suis rentré.

J’ai été ébloui par sa grande légèreté, presque évanescente, et par son naturel sans gène. C’est délicieusement désarmant et finalement, très agréable de se laisser mener. On s’est revu une fois, une seule. On a seulement discuté.

Comme en littérature, les premiers jets sont parfois les meilleurs.

© 2013 - Stéphane Spatafora - www.stephanespatafora.com

Aujourd hui, on partage nos petits déjeunés….


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s