Les boules qui se décrochent, les guirlandes qui s’embrouillent, l’étoile qui part en sucette…Bref, les fourberies de sapin.

Lundi : Je rencontre une connaissance étudiante/pro. Dans un coin de l’open space, nous sommes discret et sans limite dans le fond de l’échange. Sur la forme, c’est très agréable, humain et plein de promesses.

Mardi : Le matin, lors d’une réunion, je constate une tristesse dans les yeux de mon interlocuteur. Entre l’excès de pression et la volonté de masquer une émotion. J’arrête le sérieux pour passer à l’humain en douceur. Elle lâche l’affaire et nous reprenons le sérieux.

Mercredi : Une journée multiple. Le matin, des rendez-vous qui se succèdent de façon frénétique.

Jeudi : Déjeuner avec une ancienne condisciple de l’opérateur historique. C’est toujours troublant de parler avec quelqu’un qui nous connait. C’est un moment de grâce aussi. Et puis quelle complicité finalement. Pas de faux-semblant. Que du bon.

flower

Vendredi: La journée est longue. Elle commence à 7:30 par un petit déjeuner. Elle se termine vers 23h avec de la crème a schuss. Au milieu, beaucoup de choses. Mais la plupart sont des projets en cours, alors chut…

Samedi: Ville grise et méfiante. Nul endroit où s’abandonner, sinon la petite librairie. Préserver son souffle dans l’odeur des livres.

Dimanche : Prendre du temps pour écrire et cogiter n’a pas de prix. Et puis la vie fait que la réalité parfois défonce la gueule. C’est quand même dingue.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s