J’étais parti m’acheter des préservatifs. La pharmacienne m’a demandé ….

…..si j’avais besoin d’un sac. J’ai répondu qu’elle n’était pas si moche.

La libido est un truc capricieux, et surtout elle évolue dans le temps. Elle se raffine, se fatigue, connaît des sommets et des tréfonds, et parfois… reprend du poil de la bite.

31876257964

Le corps est un foutu traître et si on croit le piloter, on se fourre le doigt dans l’oeil. Enfin, le mien en tout cas, ne m’écoute pas assez. J’ai souvent hésité à lui coller un procès en trahison, jusqu’à ce que je comprenne que ça n’allait pas s’arranger de toute façon. Non, je ne peux pas en faire ce que je veux, et non, il ne m’obéit pas.

Je me suis souvenu avec émotion d’être passé à la pharmacie un samedi soir acheter une boîte de 12 préservatifs et d’avoir répondu en toute sincérité à la question « et avec ceci » (sur un ton bravache un chouilla provoquant) : « avec ceci on tiendra tout juste jusqu’à demain. » Et c’était vrai, on avait tenu, mais tout juste. C’était à la fois délicieux et passionnel à la fois.

et encore moins sérieusement, parce que Dieu est mort, que la politique agonise, que l’amour expire, et qu’il faut bien s’occuper….

head

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s