Emporte le calme avec toi. Tu en auras besoin face à la violence du doute.

-… tu comprends? C’est pas elle, c’est moi… c’est moi qui ais un un problème.
– Mais…

Un soupir de désarroi échappe a Christine.
Christine qui ne comprend pas.
Et alors que Julia me raconte la scène, je sais très bien d’où a pu venir le malaise qu’elle a ressenti.

Les plus grandes blessures ne résident pas dans la douleur mais dans l’incompréhension.
Et c’est cela qui se passe dans la tête de Christine alors que Julia lui explique par A+B que c’est mieux pour elle s’ils rompent (Ô… Elle souffrira aussi, oui, mais Julia pense à Christine avant tout…).
Elle ne comprend pas. Non pas les phrases de Julia. Non pas les raisons à proprement parlé mais la sensation de vice caché dans la rhétorique de sa très prochaine ex qui lui explique grosso-modo qu’elle l’aime mais qu’elle doit partir.

thé

Elle a bien essayer de comprendre. Et à la question de savoir si elle ne ressentait plus rien pour elle (ce qui est somme toute avec la trahison les deux motifs valables de rupture pour Christine, ainsi que pour une bonne partie des gens en général) Julia a affirmé que si. Elle en a même fait plus. Elle en a rajouté.

Christine n’a pas été jusqu’à parlé d’Amour puisque Julia l’a déjà gratifié d’une formidable théorie là-dessus. Mais voilà, tout de même. Pour Christine on ne rompt pas quand on éprouve des sentiments pour quelqu’un qui ne veut pas rompre non plus.

Julia est comme cela. Elle aime bien anoblir certains de ces élans.
La vérité c’est qu’elle ne l’aime peut-être pas. Soit. Et elle ne veut plus être avec elle, à cet instant.
Alors pourquoi ne pas le dire…

Pourquoi son air douloureux de victime. De jeune femme torturé qui porte le fardeaux de la conscience…
Parce que la vérité c’est qu’elle tient trop au jeu de la séduction et du succès… Et qu’elle veut encore séduire, Julia. Elle veut encore draguer dans les soirées. Elle veut encore vivre les baises orgasmiques.

Ce doit être difficile de se dire que la seule raison pour laquelle on passe à côté d’une belle histoire, c’est qu’on veut encore s’amuser. C’est cette vérité, qui n’a pas échappé à son inconscient, que Christine a logé dans son ventre et qui ressort maintenant.
Toutes les raisons de Julia ne lui conviendront pas. Quelles qu’elles soient. Parce qu’aucune des raisons dont Julia parlera ne sera la bonne.

Christine serait la fille qui lui conviendrait, et c’est en ça qu’elle souffre Julia. Elle souffre d’être trop accroché à des bonheurs éphémères. Mais surtout, elle souffre d’être seul responsable de sa condition. Elle souffre du courage qu’elle n’a pas d’assumer ses choix.Parce qu’elle aurait bien voulu vivre quelque chose avec Christine s’il n’y avait pas ce terrible fléau qui s’abattait sur elle.

('%22

C’est dur de se rendre compte qu’on est une victime de pacotille. C’est toujours un peu humiliant de se dire que nos démons mystérieux son une aubaine. Parce que lorsque l’on veut se déresponsabiliser on s’invente un Ennemi. Et on lui donne un nom. Et cet ennemi devient une grande cause contre laquelle on est seul à se battre.C’est dur de se dire qu’en fin de compte, on est un imposteur. C’est moins noble. C’est moins beau. C’est moins torturé.

Bref, c’est moins fun.

Si je vois tout cela avec discernement, c’est parce que je connais Julia. je la connais d’extérieur, comme un ami qui ne juge pas. Sauf que là je pense à Christine. Cette fille est courageuse. Il n’y a qu’à la regarder pour savoir qu’elle est ce qu’elle dit.

C’est bête pour Julia. Elle passe à côté de quelque chose. Mais je ne dit rien. je sais que Julia ne changera pas tant qu’elle n’admettra qu’il a menti sur sa noblesse.

Tout ça pour ne pas être vu tel quel.

« J’ai faim, pas toi? On va le prendre ce diné au balcon? »
Ironiquement, je lui réponds en bon ami que c’est pour ça que j’ai accepté le rendez-vous, mais je dois filer…..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s