Compter les grains de sable sur la plage blanche; Gouttes de sel dans l’amer.

L’Ardèche et ses paysages magnifiques, l’Ardèche et son climat doux.

Je trépignais de ces vacances, les attendant avec une impatience de petite garçon avide. Plusieurs semaines sans réels congés, plusieurs semaines à en rêver, à l’idéaliser, excessif que je suis.

Je pourrais faire un délicieux album rempli de tout ces paysages quasi déserts et sauvages, de tous ces kilomètres en break à deux, cheveux aux vents. Tous ces moments de douce proximité, où rien d’autre n’importe que de se perdre dans les yeux de l’autre, où l’autre se perd dans votre corps, oubliés par le corporate glouton et la routine grise de l’hiver.

kinfolk3

Cinq petits jours à dormir, barbecue, rando, glaces, bronzer, balader le cœur léger, main dans la main, à couper enfin les connections et libérer des tracas nos petits cœurs lourds et en rire finalement. Profiter ensemble de ce privilège réservée à ceux qui ont la chance d’avoir les moyens et aucune vacances scolaires à considérer.

Sentir qu’on a une place réservée, et se lâcher, renifler chaque parcelle de sa nuque et la caresser, toucher et la regarder. Laisser débouler les influx du désir, à tout moment. Légèreté, insouciance et apéros.

C’est comme ça que j’ai vécu en partie ses vacances.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s