Je ne peux pas parler, j’ai la bouche pleine de mots…

Les mains, c’est une marque de fabrique, une identité.

Je suis seul la nuit à tenter d’écrire. En lutte contre moi-même, l’obscurité m’entoure de son silence apaisant. (ou un léger fond musical afin de couvrir les cris épanouis de ma voisine.)

Ma main court sur le papier, elle a pris son indépendance. 
Moment magique où la pensée s’écoule et se déverse directement par ma main au fil de mesdoigts, sans passer par la censure restrictif de mes arrières pensées.

Image

Je n’ai plus peur.

Je suis bien.

Il y a ces souvenirs que je veux retenir tendrement en leur creux.

Il y a ces odeurs qui s’y nichent.

Il y a ces lignes qui parlent à ceux qui savent les lire.

Il y a ces larmes que j’essuie du bout de mes doigts.

Il y a ces émotions que je protège ou masque derrière elles.

Il y a ces instants que je capture avec elle.

Et puis, il y eut cette nuit où dans un souffle haché tu m’as murmuré :  » tes mains, tes mains sur mon corps ».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s