Un rêve . . .

 Aujourd’hui j’ai rêvé de toi, un songe dans lequel tu tenais enfin ta place légitime. Tu étais au centre et le monde continuait de tourner, seul le sens des Hommes avait changé. Les gens biens n’étaient plus ceux qui d’ordinaire le revendiquaient éhontément, mais ceux qui en actes et en paroles le méritaient sincèrement et honnêtement.

Leur apparence ne s’appréciait plus comme d’ordinaire, les hommes voyaient avec leur cœur, leur ego volatilisé n’exerçait plus de pression, ni sur eux ni sur les autres.

 

 

C’est le songe d’une nuit.

 

Les rêves semblent justes. ils nous investissent complètement, tout affronter, tout donner, ne jamais se retenir

Alors souvent, c’est trop effrayant, trop douloureux, trop fatiguant. Alors, les mots, les images, les idées restent à l’intérieur, pourrissent lentement, se regardent mourir en me haïssant.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s