Superficielle

Parfois je rêve de Barbara Gould.

Mon esprit se ballade. 

Certains Hommes n’ont pas cette mémoire précise du superficiel, disons pas tous. Je suis sensible à ces petites choses que d’autres qualifieront de détails. Alors on me raconte, on me décrit précisemment et je me délecte en écoutant.

Photostream

Il y a quelques jours, j’ai senti cette chaleur, cette complicité, cela faisait longtemps que je n’avais pas ouvert cette porte. Les premières secondes, j’étais comme tétanisée. C’est étrange, cette impression, sur le moment, de vivre quelque chose de totalement hors du monde, du temps, d’unique. Je vie de belles émotions, au hasard des rencontres, des mots qui me touchent, qui m’emportent. Je rentre dans des quotidiens qui n’ont rien à voir avec le mien.

Etre un collectionneur de moments uniques. De moments sans réfléchir, libres et improvisés. Je suis une collectionneur d’instants irréels (mais bien réel, malgré moi), de nuits blanches sans raison, de rendez-vous idéalisés, de photos pathétiques.

Les jeux de démonstrations et dissimulations, les jeux de l’Amour et du Hasard, collectionneur d’éphémères.

 

J’aime bien quand tu danses. 

J’aime bien que tu déhanches.  

Les rumeurs d’innocence.

Toutes ces choses sans conséquence.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s