Tendresse:

 J’aime les bisous, les câlins, les baisers.

La tendresse.

Enfouir ma tête dans un sweat.

Fumer un bédo et fumer mes envies.

J’aime ces attentions, les caresses, les chatteries.

Les yeux ouverts, les yeux fermés.

Le dos de la main qui dorlote, l’index qui suit la ligne chinoise.

Ces instants où l’on perd pieds, où l’on flotte au-dessus du réel, où l’on sourit sans s’en apercevoir.

Ces instants sucrés-salés, silencieux, ouatés, presque narcotiques.

Les étirements des  reins, le cou torsadé qui expose, se soumet, s’exhibe, promet, supplie.

Ces instants-là, si passagers, dérisoirement provisoires. J’aimerais les capturer, dans une boîte à trésors, les ressortir, les compter, les recompter, comme des pièces d’or ; les ressusciter, les ranimer encore et encore.

Ces instants-là.

La tête sous les draps. Les regards flous, les lèvres à demi closes. Les doigts qui se cachent. 

Et le silence, éloquent.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s