Planant. Strange. Cr??atif.

 

 

Mon dieu que ce disque est glacial. Tétanisant même par moments.

 

Le rythme de la chanson vous martèle la poitrine, les choeurs vous donnent l’impression d’être dans une de ces cérémonies mortuaires africaines, celles où des danseurs portent des masques à vous faire pisser dessus de terreur si vous le croisez dans une ruelle sombre.

 

Je ne sais pas si je vais y revenir souvent, au risque d’épuiser chaque chanson jusqu’à la moëlle pour en tirer dans un élan de masochisme effréné toutes les visions cauchemardesques possibles et imaginables.

D’autres albums, d’autres artistes, m’ont attrapées tout entier et ne risquent pas de me lâcher avant un bout de temps.

 

Ce disque a besoin de quelques écoutes pour pouvoir se faire un avis et je dois vous avouer que je ne suis pas encore très sûre de ce que je viens d’écouter.

 

 

À écouter fort, dans le noir, les cages à miel grandes ouvertes et les yeux fermés.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s