1 Mai: F??te du travail

 

Le 1er une fête du travail devenue une fête syndicale. Une fête à drapeaux rouges. Ce qui est souvent un défilé bon enfant se transforme dans les médias en défilé politique et de revendications sociales. Ce qui doit être la fête de ceux qui travaillent est devenu autre chose. Alors j’ai fait autre chose…

Prod-37766241-tonal-check-shirt

Elle avait voulu que l’on prenne les escaliers. J’avais cédé à son caprice un peu à contrecœur, la perspective de gravir sept étages à pieds ne m’enchantait guère. Mais, elle y tenait. Ça la faisait rire. Nous avions donc négligé l’ascenseur et avions commencé notre ascension.

Ses fesses bougeaient devant moi. Je les regardais se mouvoir juste en dessous de ses longs cheveux. Sa robe blanche à volutes lui arrivait juste au-dessus des genoux découvrant suffisamment de ses jambes pour faire envie et pas assez pour faire vulgaire. J’aimais la regarder monter ces marches infinies. Elle me faisait envie.

Si je dois donner une définition d’elle ? Objectivement ? … Pour moi elle est aussi belle que son appartement de 80 m² dans le 3eme arrondissement de Lyon. Aussi brillante que le compte en banque de son père et… malheureusement je le crains, aussi chaste qu’il est permis de l’être dans un milieu aussi favorisé. Ses longues jambes fines et naturellement musclées. Son total look de petite fille riche. Ses petits seins pleins, équilibrés droits et fiers – garantis 100% sans silicone par son chirurgien. Son ventre plat, nourri uniquement par des chefs étoilés. Ses fesses qui ont l’air délicates fermes et rebondies. Ses dents blanches et parfaitement alignées. Ses cheveux blonds qui prennent naturellement le « bon » pli à chaque nouvelle mode.

Elle s’est alors retournée. Elle m’a regardé droit dans les yeux, m’a pris par la chemise et m’a amené jusqu’à elle. À deux centimètres de ses lèvres, j’étais à sa merci. Elle avait cette faculté de m’envouter juste en me regardant, en se mordillant légèrement la lèvre ou en faisant un mouvement de cheveux. J’étais l’homme le plus chanceux du monde et j’en avais bien conscience. A son ton, je sens que la soirée est loin d’être terminée

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s