Voter, Notre devoir.

En avant pour l’isoloir, la seule cabine qui cache le haut plutôt que le bas ! Je déteste ces petits espaces clos, que ce soit en mairie ou en magasin. Y a toujours un bout de rideau qui ferme mal, et qui laisse entrevoir soit un peu de nos idées politiques, soit un peu de notre slip.

 

 

 

 Puis c’est long, le devoir citoyen… On va pas se mentir, j’avais beau être heureux du taux de participation du premier tour, j’étais bien dégouté de faire la queue une heure pour mettre mon bulletin dans l’urne. Surtout que dans mon village, y a plein de gens qui se connaissent, assesseurs compris. Il faudrait m’expliquer si c’est bien la République que l’on représente quand on fait la bise aux électeurs quand ils votent ! Est-ce bien raisonnable de se faire chier à inventer plein de règles pour préserver le secret du scrutin, ainsi que pour éviter d’influencer tel ou tel parti, quand on se donne des accolades entre votants et gardiens du respect des institutions ?

 

Surtout que c’est souvent entre vieux qu’on se vautre dans les échanges amicaux, voire buccaux ! Chez moi, ils sont plutôt Front National, ce qui est déjà plutôt navrant. Mais ce qui est surtout choquant, c’est que ces personnes ont une espérance de vie inférieure à la durée du mandat présidentiel, et je me demande s’il est bien juste de compter leurs voix à égalité avec les nôtres… Et ça, c’est quand ils ont encore toute leur tête ! Ce sont ceux qui font un dernier bras d’honneur à la vie en votant pour leurs intérêts personnels alors qu’ils ne verront même pas le bilan des 100 jours du Président ! Puis il y a les fanés du bulbe, ceux dont le cerveau ressemble à une vieille moussaka, comme le fond de leur couche d’ailleurs, et qui n’y captent que dalle, mais comme ça fait une sortie, on y va ! Puis on fera la bise à Gisèle, c’est elle qui fait signer les inscrits !!! Et je ne vous parle même pas des pensionnaires de maisons de retraites qui trouvent un moment  entre Tex et Jean-Luc Reichmann pour voter par procuration, confiant leur choix au fils de la famille qui, s’il a les moyens de placer maman dans un mouroir, a peu de chance de porter à gauche. Un peu comme mes testicules.

 

Le jeune con branleur a au moins la décence de ne pas voter. Non seulement il n’y comprend rien, mais en plus il s’en fout. C’est le jeu, ils ne veulent pas voter, faudra pas s’étonner qu’on leur chie dans les bottes après.

Et dans une semaine on recommence… enfin, si vous avez compris mon propos, pas tous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s