Madamoiselle.

Je ferme les yeux et je l’imagine. Je n’ai pas d’effort à faire. Je me détends et laisse les images, les odeurs, les sens, revenir. Je n’ai jamais eu de mal à l’imaginer, elle. Je revois ses courbes, la texture de sa peau, la manière dont ses cheveux tombent sur son visage. Je ressens encore la pression de ses lèvres contre mon cou quand elle me disait bonne nuit. Je sens sa tête se poser sur mon épaule pour s’endormir, sa main se poser sur mon torse et s’agripper à mon t-shirt. Je revois la manière qu’elle avait d’enlever ses vêtements et les laisser tombe au sol. J’ai toujours sa peau, ses doigts…en mémoire. Je revois son sourire et ses pieds dans l’eau. La cambrure de son dos n’a pas de secret pour moi, son sourire ou son regard quand j’avais fait quelque chose de mal non plus. Ses jolies fesses ou ses jambes sur lesquelles j’aimais poser ma tête. Le son de sa voix remonte dans mes oreilles. Je ressens sa présence tous les jours, elle est devenue mon membre fantôme. Elle ne fait plus vraiment partie de ma vie et y a laissé un gouffre béant. Le problème avec un gouffre …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s