Sans Soleil

Marie ne me parle pas aujourd’hui.

 

Marie fait la gueule.

Elle est dans un coin.

Prostrée.

Je ne lui pose aucune question.

Elle est fermée.

Elle me regarde à peine.

Toujours étonnant le silence d’une femme quand elle fait la gueule.

Est-elle fâchée contre elle, contre autrui, contre les deux ?

Fait-elle vraiment la gueule ou s’accorde-t-elle une parenthèse, comme un silence entre deux notes.

Marie est prostrée.

C’est triste une femme qui fait la gueule.

Surtout quand elle ne joue pas.

En général, je ne m’en occupe pas.

Là, elle est effacée.

Elle est évanescente, presque sexy.

Il faudrait immortaliser ces moments.

Pour lui montrer qu’elle est jolie, qu’elle inspire de la tendresse.

Mais cela l’incitera peut être à jouer.

Dilemme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s