La vie est une blague dont personne ne connaît la chute.

C’est une des plus belles filles qu’il m’ait été permis de voir qui se tenait dans l’embrasure de la porte, collée contre son mec. Cette fois au moins, la jalousie avait un goût que je connaissais. Une grande blonde aux longs cheveux ondulés, hyper stylée sans être trop sophistiquée. Un petit nez tellement pointu qu’il a fendu mon coeur d’un seul coup, des yeux noir d’une beauté extrasystolique, une bouche qui donne envie de se mettre à table, une silhouette et une allure échappées d’un podium et doublées d’une legère maladresse adolescente complètement fatale.

 

 

Sur la terrasse victorienne, nous sommes huit, artistes, architecte, interior designer… je vend mes compétences techniques, Diner magnifique, partagé entre mon intérêt pour son notre projet complètement délirant et le fait évident qu’elle boit toutes mes paroles en tripotant une de ses boucles blondes. Je la fais rire autant qu’elle me fait rire, nos regards gênés se croisent presque aussi souvent que nos dents se transmettent des signaux lumineux. Le vin, la musique, un puissant enchantement, je ne suis plus vraiment certain de la réalité du moment.

 

A minuit, profitant de l’absence de son petit ami, nous échangeons email et téléphone, il est convenu que je serai son professeur de réseaux.

 

Puis-je l’être pour l’éternité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s