Matin Morvan vs. Citadin

Dans le jour qui se lève on voit la possibilité de tant de rêves éveillés, de tant de promesses,

On respire l’air nouveau

Tout est tranquille

Tout est possible

Un champ vierge d’émotions

Quelques secondes suspendues

Le temps de retrouver l’insouciance et l’innocence,(pas bien loin pour moi =] )

 

Entre le matin et moi c’’est une histoire de volupté. Je les vis attentivement, je les savoure, les déguste, ils font ma journée.

 

Orageux ? naaann ….Quand j’ouvre les yeux, il est déjà là.

Il a plusieurs voix, celle du vent qui caresse ma peau après la moiteur d’une nuit dans le Morvan,

celle des Moineaux qui s’agitent déjà et me rappelle que je ne suis pas seule ici,

celle des écureuils qui craquent(et des sangliers qui courent). 

Il a plusieurs parfums aussi, 

celui-ci sent le bois humide,

celui-là les roses(de la voisine de campement) qui s’éveillent, l’’autre la terre mouillée, 

alors que le citadin se parfume au bitume. (voir aussi le matin Café)

 

 

Je dois maintenant partir comme dirai un ami très proche, sur son mur Google+, « aimer, c’est agir« 

Merci Victor Hugo.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s