iPad – FeedBack

« Tu te sers toujours de ton iPad », he say

Pipad

 

Difficile confession, mais il a raison mon réfugié sans papier: je me sers beaucoup de mon iPad. J’avais dit que je lui prêterai…, et bien j’avais tord, il es donc sur mon MacBook dans le salon.

Douloureux exercice que de dire du mal de cet objet incroyable mais je ne me soustrairai pas au devoir de l’honnête homme, et puis c’est l’occasion de faire plaisir à mes iTrolls.

Ne te réjouis pas trop vite tout de même, on va grandement nuancer tout cela.

En gros le constat que je vais développer: adapté à mon utilisation. J’ai des potes qui se régalent de son utilisation lové dans le canapé (like me), j’ai plus un profil de lecteur de contenu, et même quand je lis, je suis du genre à commenter, à interagir, le mec relou quoi. Et là c’est un peu galère.

Essayons de passer en revue quelques reproches récurrents dans la trollosphère:

absence de Flash: LE manque n°1 pour moi. Je ne pensais pas que cela me manquerait autant. Mais sur iPad c’est différent, on est bien installé, on est sensé avoir un vrai lecteur dans les mains, et trop souvent je dois me lever pour aller voir des choses sur un “vrai” ordinateur, comme par exemple pour suivre et participer à un programme en streaming. Je voulais rester dans le beau fauteuil en cuir, Steve!

iBooks: chacun sa relation au papier, au livre, moi lire sur iPad j’adore. C’est sublime. Mais la déception vient du catalogue. 9 recherches sur 10 vont dans le mur. Je ne trouve presque rien de ce que je cherche, très grosse déception, je ne connais rien aux réseaux d’édition/distribution de la littérature, mais manifestement ça boude la tablette.

interfaces: pas un soucis pour moi. Je n’ai pas de machin à brancher dessus.

– Prix: on m’as des dons, sinon vous imaginez bien que je serai toujours sous Pentium 4 de 2004 !

Bon tout ça c’est pour être franc avec toi mon zami, reste que plein de choses sont formidables sur ce merveilleux iBidule, lire ses mails, tweeter au pieu, jeux, vidéos, applis à la Pulse ou FlipBoard, tout ça c’est beau, c’est impressionnant, et en gros, ça ne correspond simplement à mon utilisation globale d’Internet.

Beaucoup des problèmes viennent aussi de l’aspect pionnier de la bébête, on sent bien qu’on est dans le béta (enfin depuis deux ans, les concurents sérieux sont loins) et qu’en murissant, tant sur la disponibilité des contenus que sur les fonctionnalités du device, l’iPad de demain reste plein de promesses.

Je répète qu’il s’agit aussi beaucoup d’une question de profil utilisateur, je connais des iPad qui restent longtemps sur les étagères….

Au stade ou j’en suis de ma réflexion, je me demande même si je serais un iPadeur si demain tous les manques étaient comblés, mais un autre point qui m’intéressait était de savoir si c’était la solution pour les non geeks. Je pense que je le conseillerai à ma mère, mais pour l’instant, je suis finalement plutôt dubitatif. Faudrait qu’on essaye maman !

Voilà, désolé Steve, mais contre toute attente, je me sens finalement aujourd’hui aussi bien sous le MacBook (rename en MacZouille). 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s